LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Le Bassin c'est la mer et la mer c'est dangereux.

mercredi 11 juillet 2012

Dangers en mer, sécurité et répression sur le Bassin d'Arcachon.

Statistiques à l'appui (2 496 personnes ont été secourues en 1 430 interventions dans l'Atlantique entre le 1er juin et le 30 septembre 2011), le préfet maritime a condamné l'imprudence de nombre de plaisanciers. Il s'est montré très sévère avec les auteurs d'excès de vitesse, stigmatisant notamment les scooters de mer : « Il faut faire de la pédagogie mais surtout beaucoup de répression. Et il faut que ce soit rapide. Que le chauffeur perde son permis dès le début de ses vacances. Ça sert beaucoup moins de le lui enlever à la fin… »

SNSM_arcachon.jpg

Paradoxalement, le principal danger de la navigation dans le bassin d'Arcachon réside dans sa facilité. « Nous sommes souvent en présence de marins peu aguerris qui prennent le Bassin pour une vaste piscine et qui parfois vont s'aventurer bien au-delà de ce que leurs compétences leur permettent de faire. Et je ne parle même pas de ceux qui connaissent mal les passes et qui tentent de rallier l'océan », enrage le capitaine de frégate Marc Gander, porte-parole du préfet maritime.

Beaucoup d'accidents surviennent en raison d'une mauvaise estimation des propres compétences du plaisancier. L'issue peut s'avérer dramatique quand à une faute de navigation s'ajoute un défaut de matériel de sécurité. Là encore, l'amiral Labonne a rappelé la nécessité de s'équiper d'une VHF et de Vêtements à flottabilité intégrée (VIF). Hier, au cours de la sortie en mer opérée par le préfet maritime sur le bateau de la SNSM de Lège-Cap-Ferret, très peu de plaisanciers croisés portaient ces fameux VIF. Attention, aujourd'hui, c'est jour de contrôles sur le Bassin.

Source : journal Sudouest du 11 juillet 2012 


10 morts en 2006

100_0947.jpg

Un fonctionnaire aux Affaires Maritimes d'Arcachon nous annonce un chiffre terrible : en 2006 durant la saison estivale, 10 personnes sont mortes en mer à l'intérieur du Bassin d'Arcachon. Dès le mois de juin 2 accidents mortels surviennent : une femme se noie sous son bateau lors d'une plongée en apnée, un homme perd la vie à quelques mètres de ses cinq amis restés à bord. Tout va très vite.

Un bilan morbide pour une saison particulièrement noire, les péris en mer dans les eaux du Bassin d'Arcachon semblent hélas en augmentation.  Seul rempart, le respect des consignes de sécurité. Il est utile de rappeller encore à quel point les dangers en mer sont élevés même par beau temps. Des grains (orages soudains de courte durée), comme il en arrive souvent même en juillet, peuvent soulever une houle menaçante accompagnée de vents souvent très forts. Il faut alors de l'expérience et une bonne dose de sang froid pour éviter le pire, les gens du coin s'en sortent bien en général, avec les nouveaux plaisanciers les choses se compliquent.

La vitesse est également un grand facteur d'accident, nombre de victimes sont éjectées des bateaux lors de traversées rapides à l'intérieur du Bassin, se noient avant de pouvoir être repêchées ou passent sous les hélices. Il est extrémement dangeureux de laisser les passagers s'assoir, les jambes pendantes, à la proue des navires. On ne compte plus les fractures lors de chocs contre les bancs de sable et les éjections lorsque des paquets de mer viennent frapper la proue du bateau.

L' avis de Bassindarcachon.com : au sujet de la vitesse. Peut-être faut-il réfléchir à des motorisations plus légères, pourquoi mettre 150 cv sur une petite embarcation lorsque 50 sont suffisants ? Les petites motorisations, moins dangeureuses, sont parfaitement adaptées au Bassin. A quoi sert de traverser le Bassin en 10 minutes pour rester crisper au bastingage, prendre des risques et ne rien voir du Bassin (les ostéo et les kinés font fortune durant la saison, les bateaux rapides sont terriblement traumatisants pour la colonne). Souvenons-nous des anciens et du rythme lent de leurs pinasses, adaptons-nous au bassin et à ses marées (un départ le matin au descendant avec le pique-nique qui va bien et retour au montant, c le pied !).
Bon à savoir : un petit bateau idéal pour le Bassin, L'Arcoa (de 4 à 5 mètres, jusqu'à 4 ou 5 personnes, petite cabine) se propulse parfaitement avec un moteur 4 temps de 6, 9, 10 ou 20 CV. Il est parfaitement stable, maniable, économique, tient parfaitement la mer, se met à l'eau seul et au sec (dans le jardin) avec une très grande facilité.

Il est fortement conseillé d'équiper systèmatiquement de gilets les enfants et d'avoir à disposition tout le matériel de sécurité nécessaire (rubrique Mer et Litoral)  .

Pour rappel : en hiver, dans une eau à 8° comme celle du Bassin, un homme ne peut pas rester plus de 15 minutes à l'eau, lorsqu'il est secouru il faut rapidement le réchauffer (couvertes chauffantes, friction du corps mais pas des membres) afin d'éviter la mort par hypothermie

- APPEL D'URGENCE EN MER : Le Cross composez le 1616 depuis un portable seulement dans les cas suivants : blessé(s) grave(s) à bord - incendie à bord - voie d'eau importante (pour colmater une brèche, utilisez une voile, un tissu, une couverture depuis l'extérieur)

- Ils veillent sur nous : La Société Nationale de sauvetage en mer  SNSM ARCACHON

- AFFAIRES MARITIMES : Conseils avant de partir en mer (rubrique Mer et Litoral)

Une pensée profonde et sincère à toutes les victimes en mer et leurs proches.

P.RANSINAN


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 8 + 8 =


 Mon petit canot breton de 4,72 m est mu par un puissant moteur HB de 4CV (Mercury - publicité gratuite). C'est amplement suffisant et je dirais même trop. Mais "trop fort n'a jamais manqué". Il faut aussi un bateau "marin" stable lorsqu'il navigue, avec une carêne qui passe bien dans le clapot. N'achetez pas n'importe quoi ! Et ne naviguez pas dans des zones dangereuses, par exemple au delà du phare du Ferret vers les passes. Le banc d'Arguin est légendaire, mais s'y aventurer est très dangereux. "Prudence est mère de sureté". Et puis, il y a tellement d'autres coins sympas tout autour du Bassin. A découvrir pour votre plus grand plaisir. Et en toute sécurité.
 
SMAPIL Arcachon

 Ma réaction va dans votre sens ; de toute façon, je reste convaincue que ce sont les mêmes conducteurs de scooters de mer, que l'on retrouve sur la route, sur les pistes de ski, et plutôt hors pistes!!! Que ces assassins en puissance soient dépourvus de civisme, donc d'intelligence nous mènent à des situations, qui n'expriment que notre impuissance face à ce fléau!!!
 
saint-marc caroline La teste-de-buch

 Dommage que le petit bateau idéal ne soit pas un voilier....Silencieux, pas d'hydro-carbure dans l'eau, économique et en parfaite harmonie avec la nature...
 
Elisabeth R.S. Gujan-Mestras

 Tout-à-fait d'accord Elisabeth. Je suis un "voileux" de naissance et dans l'âme. J'ai eu de nombreux voiliers et ai navigué sur le Bassin, en Atlantique et en Méditerranée. Mais l'article concerne les bateaux à moteur.
 
SMAPIL Arcachon

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email