LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Eclairage public. Le meilleur et le pire !

lundi 25 juin 2007

Nos élus en parlent. Il est question (enfin!) de prendre la globalité du Bassin en compte dans la gestion de son urbanisation actuelle et future afin d'en protéger son avenir incertain. Le mobilier urbain en fait partie. Commençons donc, ensemble, par jeter un oeil éclairé sur ces nombreux lampadaires qui jalonnent nos routes ayant pour mission de les éclairer tout en s'intégrant au mieux à l'environnement. Objectif : prise en compte de l'architecture locale, luminosité efficace et discrétion.

Et bien c'est pas gagné, le Kayok d'or va être difficile à décerner, pour le Kayok vaseux aucun problème !

ANDERNOS

SNC10184.jpg

Le lampadaire est de bonne hauteur, son dessin de style marin est adapté au Bassin, le drame c'est sa couleur, un bleu indigo qui saute aux yeux, la rue est toute bleue.

Ce bleu est une des couleurs de la ville certes, mais cette ville est au bord du Bassin ... Une sorte de mégalomanie ? On l'ignore, mais c'est raté. Note : 4/10

MIOS

SNC10256.jpg

Trop haut, pas beau, bariolé, un alignement de mauvais goût sur plusieurs kilomètres.

SNC10253.jpg

Note : 0/10

LA TESTE

SNC10423.jpg

Hauteur parfaite, utilisation du bois en accord avec le style Bassin, belles formes et couleurs.

Note : 8/10

GUJAN

SNC10424.jpg

Le lampadaire est bien trop haut, sa forme ne veut rien dire et ses couleurs n'en parlons pas. Y a du boulot à Gujan : les lampadaires, les ports en délabrement, les publicités sur la route ! Espérons que le récent changement de maire arrange vite les choses...

Note : 3/10

LE TEICH

SNC10430.jpg

Encore bien trop haut ce lampadaire, pas de style, surtout pas celui du Bassin. Les couleurs sont correctes, mais ne s'intègrent pas à la localité.
Note : 5/10

Le KAYOK DE VASE est attribué tout naturellement à MIOS.

La vile de LA TESTE remporte, haut la main, le KAYOK D'OR. Le bon sens voudrait que l'on utilise au plus vite des lampadaires de ce type pour assurer l'éclairage public autour du Bassin d'Arcachon.

Amis kayoks réagissez !

Jacques Hazera


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 1 + 1 =


 Question : Pourquoi faut-il polluer notre environnement visuel avec des éclairages publics inutiles ? Car aucun piéton n'en profite (ou bien rarement) et que les zotomobilistes ont des phares à leur voiture ! Réponse : Parce que c'est source de pognon pour certains ...
 
Dupont

 Pour répondre à Dupont, disons qu'en éclairant les rues on les "sécurise" également. La peur ignore l'économie.
 
Julien

 Quand je dis "des éclairages publics inutiles" c'est parce qu'il y en trop. Bien sûr qu'il faut éclairer les rues pour la sécurité mais peut-être pas autant. Des candélabres plus bas et plus esthétiques genre becs-de-gaz électrifiés comme dans la Ville d'Hiver d'Arcachon suffiraient à éclairer les trottoirs pour les piétons et baliser les voies pour les automobilistes. Quant au pognon, ces pylones inesthétiques sont des marchés très juteux et qui sait s'il n'y a pas des pots de vins en dessous de table !
 
Dupont

 Il est clair (sans jeux de mots...) que Mios nous offre une vision de jour absolument immonde ! Dommage qu'on ne puisse pas fermer les yeux en la traversant... La Ville d'Arcachon a fait pas mal d'efforts ces dernières années, notamment en ville d'hiver et sur le front de mer. On peu le signaler tout de même... Concernant la dépense d'energie, qu'attendent nos maires du Sud Bassin pour envisager l'installation d'éoliennes sur le Warf ? quelques unes devraient suffir largement à produire l'energie pour l'éclairage public de toutes les communes.
 
Stéphane Scotto

 Salut Stéphane ! Excellente idée, mais je crains que le warf de La Salie ne supporte pas le poids d'éoliennes. Amitiés.
 
Xavier

 estique ok eclairage mauvais
 
merce

 He oui.... Et à quant les lampadaires solaires ? Pas de tranchée, pas de câble, juste un socle en béton pour recevoir celui-ci. Le soleil n'est pas facturable ! Pour La Teste de Buch, je suis assez convaincu par le style. Je vends moi-même ce genre de lampadaire mais, Solaire.
 
Jean Pierre Dupuy

 Peut-etre que dans les municipalités environnantes du bassin il n'y a pas suffisamment de "lumières" parmi les décideurs pour donner des avis éclairés ... .
 
Michel

 PASSEZ ALLEE DU SABLE POUR L'ECLAIRAGE PUBLIC !!!NOUS POURIONS , L'APPELER ACTUELLEMENT L'ALLEE DES POTEAUX !!!L'ECLAIRAGE LUI MEME PAS TRES TOP!!!!! O/10
 
ADELE

 À Andernos, plus choquant que les lampadaires et leur couleur (la ville doit acheter la peinture "bleu andernosien" au prix de gros...), ce sont les potelets en inox - sensés empêcher le stationnement des voitures - qui plient à la moindre chiquenaude et les petits chênes verts taillés en balais de cabinets qui ont remplacé les majestueux platanes d'antan et leur bienfaisant ombrage. C'est à pleurer ! Sur le port de Larros (Gujan), bravo pour les lampadaires qui fonctionnent à l'énergie solaire.
 
MHR Andernos

 Ca n'ira jamais ! Style, couleur, ça plaira à certains et pas à d'autres ! Des goûts et des couleurs ... Le mieux est de supprimer tous les lampadaires ! Que les (rares) noctambules se procurent une lampe-tempête à pétrole, ou éventuellement une lampe-torche électrique ou, mieux encore, un bout de bois imprégné de résine de pin, comme il y a très très très longtemps. Ca serait "écolo" ! Et plus économique ... Sans rancune Marie-Hélène ?
 
Xavier Hessel Arcachon

 ben c'est beau de faire des "jolis" lampadaires mais yen aurait des beaucoup moins coûteux qui seraient beaucoup plus pratiques, qu'on appelle lampadaires éoliens solaires!
 
delphine biganos

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email