LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Warf de la Salie. Le colon du bassin sent-il bon ?

jeudi 27 septembre 2007

Concernant l’ouverture de deux nouvelles stations d’épuration, en lien avec le wharf de La Salie.

 

 

SNC11052.jpg

1 des 2 nouvelles stations d'épuration (celle de Biganos qui traite les égouts de tout le nord-bassin), ci-dessous le gros tuyau du warf de la Salie d'où se déverse, dans l'océan, l'ensemble des égouts du Bassin d'Arcachon. La salie est une plage située entre Biscarrosse et les passes du Bassin, plutôt côté passes.

SNC10753.jpg

Lettre adressée à Monsieur le Ministre de l’Ecologie, le 11 septembre 2007.

"Situé à mi-chemin entre le Banc d’Arguin et Biscarrosse Plage, le wharf de La Salie, depuis 1974, déverse en moyenne 70 000 m3 par jour d’effluents urbains et industriels dans l’Océan.

A l’origine les rejets du wharf étaient prévus à 4500 m de la côte ; ils ont lieu à seulement 400 m du rivage. Le panache émis par le wharf, à marée descendante, va jusqu’à Biscarrosse et se répand dans les passes du Bassin d’Arcachon, à hauteur du Banc d’Arguin, et au-delà à marée montante.

SNC10755.jpg
Et oui, il y en a qui pêchent dans la merde !

L’usine Smurfit-Kappa, à Biganos, a réalisé en 1997 une station physico-chimique, complétée en 2003 par une station biologique.

Les deux nouvelles stations d'épuration (STEP) inaugurées en septembre 2007, tentent donc de répondre à la nécessité de corriger un important retard et de mettre aux normes le système d’épuration des eaux usées urbaines.

Toutefois, prévues pour traiter 30 000 m3 quotidiens d'effluents domestiques avant leur rejet en mer, ces STEP correspondent à une capacité de 285 000 équivalents-habitants alors que l’afflux estival va au moins jusqu’à deux fois ce chiffre !
Les nouvelles stations présentent ainsi une très nette sous-capacité de traitement, en période de pointe.

Le critère est de rendre les rejets conformes aux eaux de baignade.
De façon générale, « La qualité des eaux de baignade n'a jamais été aussi bonne », nous dit-on, sur le fondement d’analyses menées depuis 1976, dans la Baie, sur certaines bactéries (coliformes fécaux.)
Pourtant, bien d’autres éléments sont à prendre en compte.

La filière de traitement travaille à améliorer la qualité des effluents, à en contrôler le PH, à réduire les détergents.
Mais, récemment encore, la concomitance entre l’observation de mousses brunes malodorantes, les analyses effectuées à Biscarrosse par le  Laboratoire Départemental du Conseil Général des Landes (taux de Demande Chimique en Oxygène –DCO- élevés1) et les problèmes survenus sur les huîtres du Banc d'Arguin, a soulevé beaucoup d’interrogations et de craintes.

La maintenance de l’installation du wharf a, dans le passé, plusieurs fois posé problème, avec des conséquences alarmantes sur le milieu.

Les nouvelles STEP vont-elles déverser des effluents dont les caractéristiques apparaissent conformes aux obligations réglementaires de rejets en mer ?

La modernisation d’une partie du dispositif et les traitements (biologiques et bactéricides) visent à minimiser l’impact environnemental ; pour autant, le blanchiment du panache pollué à l’aide de polychlorure d’aluminium, s’il donne l’aspect de la propreté, a pour conséquence le rejet en mer d’un produit chimique dont on ignore l’impact sur le milieu naturel.

Comment expliquer que des « dépassements ponctuels » de 5% soient tolérés (jusqu’à 25 jours sur une période de 365 !) alors que des bassins de rétention existent pour faire face aux problèmes ?

La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) réclame que l’on atteigne le bon état écologique ; le procédé ici employé demeure néanmoins celui du transfert de pollution résiduelle vers un Océan-poubelle.

Pourtant, la compréhension des problématiques liées aux pollutions a évolué, au cours de ces dernières années : il convient d’avoir de nouvelles ambitions pour l’Environnement et la santé.

Aussi, demandons-nous :

- Que la capacité de traitement des deux nouvelles STEP et les modalités de gestion de l’ensemble du réseau permettent de répondre aux besoins d’une population estivale effective de 600 000 personnes ;

- Qu’une enquête INSEE vienne démontrer les pointes de fréquentation estivale et que les moyens des STEP soient adaptés en conséquence ; 

- Qu’aucun produit chimique ne vienne altérer la qualité du milieu marin et la santé humaine 

- Que la référence, insuffisante et partielle, aux eaux de baignade soit affinée et que l’on vise les critères relatifs aux eaux de production aquacole et de salubrité des bivalves filtreurs ;

- Que les normes des rejets du wharf garantissent que les coquillages élevés dans le voisinage de ces rejets soient irréprochables. 

- Que la transparence soit assurée quant aux résultats de toutes les analyses effectuées et que celle-ci soient plus complètes ; 

- Qu’une Commission Locale d’Information et de Surveillance (CLIS) soit mise en place ;

- L’accès du public aux conventions signées entre le Syndicat Intercommunal du Bassin     d’Arcachon (SIBA) et la Smurfit-Kappa ;

- Qu’apparaisse une ligne budgétaire pour que la Préfecture de Région assure le contrôle détaillé du dispositif tout au long de l’année sous l’autorité de la DRIRE et du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique ;

- Que des études complémentaires et exhaustives évaluent les normes de concentrations maximales  admissibles en polluants émis par le wharf, au regard des Directives européennes (DCE, REACH, etc.) sur les rejets en mer.

C’est au prix de ces efforts que l’on pourra espérer minimiser l’impact des déversements d’effluents polluants au sein de l’Océan.

Les associations membres du  Collectif aquitain contre les rejets en Mer :

Surfrider Foundation Europe, Association des Propriétaires de Biscarrose-Plage et Lac, Biska Surf Klub, Association des Commerçants de Biscarrosse, Association pour la Défense la Recherche et les Etudes Marines (ADREMCA), Coordination Environnement du Bassin d'Arcachon (CEBA), Nature Environnement Versant Bassin d'Arcachon (NEVBA), AVECICM (Association du Val de l'Eyre pour la protection de l'Environnement), Les Amis du Littoral Nord-Bassin, Quai et Cabanes de Gujan-Mestras, Auport La Teste, Protection et Aménagement de Lège-Cap Ferret, Les Amis du Lapin Blanc, Sauvegarde du Site Naturel des Quinconces Saint-Brice, Bassin d’Arcachon Ecologie,  Association de Défense et de Promotion de Pyla-sur-Mer (ADPPM), Défense des Eaux du Bassin d’Arcachon, Association des Riverains de Saint Brice, Association Port Ouvert de La Teste, SCAPH PRO, SEPANSO-GIRONDE et SEPANSO-LANDES (Sociétés pour l'Étude, la Protection et l'Aménagement de la Nature dans le Sud-Ouest )

Les  coordinateurs du Collectif aquitain contre les rejets en Mer :

Françoise Branger, Bassin d’Arcachon Ecologie –Bassin d’Arcachon Sud

Jean Mazodier, Coordination Environnement Bassin d’Arcachon –Bassin d’Arcachon Nord

Jean-Marc Vigneaux, Biska Surf Klub –Landes

Antoine Yvenat, Surfrider Foundation  Europe –Pays Basque

SNC11056.jpg

La très moderne station d'épuration de Biganos (dommage qu'elle ai chopé des boutons).

Copie adressée à : Monsieur le Préfet maritime de l’Atlantique
Monsieur le Préfet de Région
Monsieur le Sous-Préfet du Bassin d’Arcachon
Monsieur le Président de la COBAS
Monsieur le Président du SIBA
Monsieur le Président du Conseil Général de Gironde
Monsieur le Président de la Commission Environnement du Conseil Général, Délégué Mer et Ports
Monsieur le Président de la Section Régionale Conchylicole d’Arcachon

leWarf.jpg

Voir la vidéo


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 8 + 8 =


 Il y en a qui peche dans la merde, mais que pensez vous, que le poisson ne voyage pas et reste campé devant le wharf??? Merci d'avoir un minimum de respect pour la passion de certaines personnes!
 
Jérôme

 Et les moules ça naviguent ? parce que la dernière fois un papi ramassait celles qui sont collées au pied des pylones du warf !
 
Lacaze pierre

 Le "colon" du Bassin est plutôt son "anus" ... Bon appétit aux pêcheurs, à pieds ou à la ligne !
 
Martin (comme l'âne)

 Le projet d'assainissement comportait à l'origine deux collecteurs, l'un pour le nord, l'autre pour le sud du Bassin. Un des arguments avancés était le risque de fermentations importantes dans un collecteur unique au long du transfert des matières collectées. Les solutions trouvées ont abouti au collecteur unique avec des stations d'épuration à divers endroits du circuit. L'exutoire en mer retenu a été celui d'une canalisation enfouie dans les fonds marins au droit du "wharf" actuel et partant au large avec un diffuseur terminal. L'entreprise Hamstorf, allemande ou hollandaise me semble-t-il, adjudicataire des travaux n'a pas pu les mener à bien. Une des raisons a été l'amplitude fréquente de la houle dans cette partie du Golfe de Gascogne par rapport aux zones de travail habituelles de l'entreprise en particulier en mer Baltique: La canalisation n'a pu être convenablement fixée, en partant du large. Bref, cela a conduit à chercher ume autre solution. L'entreprise a d'ailleurs déposé son bilan et on est allé vers la solution actuelle du "wharf". Il n'y a donc qu'un collecteur et un exutoire, la "Cellulose du Pin" de l'époque se joignant aux communes riveraines du Bassin dans la connexion au collecteur. Précisons qu'au départ on ne parlait pas du SIBA . Celui-ci a fait suite au " SIACRIBA" (Syndicat Intercommunal d'Assainissement des Communes Riveraines du Bassin d'Arcachon".
 
Pierre Lataillade

 Et oui ! et le pire dans tout ca c'estque l'on continue à construire des immeubles pour faire venir de plus en plus de monde. Et tous ces gens, vont inévitablement tirer la chasse d'eau plusieurs fois par jour. Les ostréiculteurs sont les premiers concernés par le danger que représente le wharf mais ils ne soulèvent jamais le problème... dommage car se sont les seuls à pouvoir mettre la pression à nos chers élus locaux ! Au delà des mots, il y a le choc des photos. Je vous propose d'admirer cette édifiante prise de vue que j'ai prise un 28 août (voir ci-dessus) ! ce jour là ca remontait vers le Banc d'Arguin...
 
Stéphane Scotto - photographe

 Merci pour cette photo Stéphane. C'est un montage non ? Ce n'est pas l'étang de Berre ? Non... Là-bas, ils commencent juste à "reconstruire" ce que l'homme à pourri durant des décennies. J'aimerai, comme vous, croire que les ostréiculteurs aient assez de poids pour faire pression sur les élus.
 
DAN BRADNER

 et dire que je voulais aller pêcher sur le wharf... je vais rester en surfcasting sur la plage du coup!
 
Bruno

 no comment j adore ce coin de peche ( pour y avoir fait mes plus belles prises )j étais conscient qu il y avait un pbm mais pas à ce point
 
nompain la reunion

 "nompain", je crois savoir qui vous êtes ... Je vous sais très attaché à Arcachon (et au Bassin en général) et votre avis est digne de foi. Il faut rejeter les "excréments" au delà du plateau continental (4 km ?). La Nature agira alors, sans conséquence nocive sur le littoral et ses ressources diverses et variées, poissons, crustacés, coquillages ...
 
Hessel Arcachon

 Je comprends maintenant l'origine du nom de la plage " La Salie " qui porte effectivement bien son nom . Je vais me rendre cet été en vacances à Biscarrosse et cela va un peu me rendre reticent a me baigner a proximité du wharf , c'etait pourtant une bonne idée pour eviter la foule de Biscarrosse-plage , le comble c'est qu'il n'y a pas d'autres choix de plages car les plages plus propres de Biscarrosse à Mimizan sonts interdites ou inaccessibles zones militaires merci !Alors mon coup de geule est le suivant , va t'il y avoir dans un proche avenir une possibilité d'acces au sud de Biscarrosse ? parce que au nord c'est salie par la wharf !
 
Nissle Jérôme Colmar

 La Salie portait déjà ce nom avant la construction du wharf car on y trouvait beaucoup de déchets rejetés par l'océan sur la plage (parole d'indigène), venant en particulier des décharges en bord de mer du nord de l'Espagne (question de vent et de courant). Mais je crois qu'il faut relativiser tout cela. Le "principe de précaution" commence à être plus nocif que ce qu'il doit nous faire craindre ! Je ne connais pas de cas sérieux de maladie causée par la pollution aux environs du wharf de La Salie. Seul mon ami JPASA dit être devenu "fluo", mais je vous assure que c'est faux ... Alors, ami de Colmar (et d'ailleurs), venez donc profiter de nos plages en toute sérénité. Par contre, évitez les zones militaires, interdites à juste raison car c'est plein de munitions dangereuses ! Quant aux poissons et coquillages pêchés dans le coin, moi, je m'abstiens ...
 
Xavier Arcachon

 fini le wharf OK. alors messieurs les membres du collectif contre les rejets en mer il va faloir chier dans le jardin car il n y a pas 50 solutions pour traiter les effluents. quand au rejet, des prelevements sont effectués 2 fois par mois et analysés . la couleur du rejet, le prbl vient de la smurfit et non pas de l assainissement des particuliers, donc les nouvelles stations ,malgré ses boutons, fonctionnent parfaitement bien meme en été.pour les septics une journée porte ouverte est prévue sur les stations en juin venez voir vous meme la qualité de l eau sortie station
 
jean sabarc arcachon

 bonjour à tous et toutes ,dommage que le sujet de smurfit kappa soit si peu abordé ici. il faut savoir que cet industriel utilise les deux tiers environ de capacité du tuyau du warf, avec des normes de rejets différentes de celles soumises au step de biganos et la teste . il est evidement plus aisé de taper sur une société d'une 40aine de personnes(sabarc) que de toucher a ce dinosaure employant quelques 2000 personnes en incluant les sociétés extérieurs. les élus savent l'impact qu'auraient une mise aux normes des rejets de smurfit(cout du traitement ,moins de bénéfices...) mieux vaut polluer que délocaliser... comme l'a dit jean prenez le temps de visiter ces nouvelles step et vous verrez que le travail fourni sur ces sites est à la hauteur des attentes de tout écolo qui se respecte ,ce qui est loin d'etre le cas de smurfit! bonne journée
 
rosa la teste de buch

 Quelques chiffres : L'Eyre débite en moyenne annuelle 20 m3/seconde, allant de 200 m3/s en hiver à seulement 6 en saison sèche. SMURFIT capte l'eau dont elle a besoin au confluent de l'Eyre et du Lacanau, là où sont effectués les relevés de débit cités ci-dessus. SMURFIT prélève environ 0,7 m3/s. Bien sûr si mes chiffres sont erronés un aimable internaute peut les corriger. Que devient l'eau prélevée par SMURFIT ? Appel est fait à un "corbeau" ...
 
Xavier Arcachon

 Dans le journal SUD-OUEST du 07.05.2008 on peut lire un article sur la présence d'acide sulfurique dans la canalisation du réseau d'eaux usées qui se déversent dans l'océan (après traitement) au wharf de La Salie. Un "corbeau" m'a donné il y a quelques années (2001) l'information suivante : Des capteurs avaient été installés dans la conduite, suspendus au "plafond" (donc hors-eau) à des tiges en inox. Quelques mois plus tard les tiges avaient majoritairement disparues, rongées par l'oxydation de l'air "ambiant" ... Ca fait peur !
 
Xavier Arcachon

 l'eau prélevée par smurfit est nécessaire a la fabrication du papier. si il n'y avait que de l'eau ce serait magnifiquement grandissime,le probleme provient des divers produits que smurfit y mélange,là courage pour avoir des infos sur le sujet ,ensuite il me semble que cette eau est "traitée" sur une usine de dépolution spécilalement conçue pour la cellulose,je mets volontairement le mot traitée entre guillemet,il me semble que cette unité de traitement ne fonctionne pas comme elle le devrait aprés l'explosion qui a eu lieu sur un des organes de cette usine. D'aprés certains dires l'atmosphére y est tellement vicié que le personnel doit porter un masque et des bouteilles comme le font les pompiers pour se protéger des émanations de gaz.... aprés traitement cette "eau " est rejetée au wharf.
 
rosa la teste de buch

 Il faut arrêter de tout confondre... La couleur noire provient du traitement préventif de l'Hs2 ou hydrogène sulfuré (gaz produit dans les réseaux d'assainissement de grande longueur) par le sulfate de fer d'où la couleur..... Il n'est pas rejetté au Wharf des excréments ou autres eaux usées brutes mais des eaux traitées.....
 
Va savoir Gujan

 Bon j'espere qu'il est inutile de répéter que le responsable de cette bouse est smurfit kaka Penchons nous dorenavant à leurs rejets dans l'atmosphere et à leurs enfouissements sous terre de saloperies diverses Parce que là y'a de quoi discuter un moment aussi...
 
zorro bassin d'arcachon

 la critique est facile seul l art est difficile .ne serait il pas plus simple de se serrer les coudes plutot que de critiquer notre voisin la smurfit ? qui ne l oublions pas genere une majorite d emplois sur le bassin et ses alentours. soyons resonnables tous autant que nous sommes, la fermeture d un site comme la smurfit serai une forme de "pollution "bien plus grave que celle que nous connaissons tous actuellement. lorsqu il s agit de trouver des moyens financiers pour la renovation ou la reconstruction des sites de depollution des eaux usees du bassin d arcachon , nous les trouvons !!. alors messieurs les dirigeants, tous ensembles , tout avis politiques differents , ne pourriez vous pas; vous entendres une bonne fois pour toute , et trouver ce soutien pecuniaire qui malheureusement est la clef cette pollution, mais certainement moins grave compare a une delocalisation d un site comme la smurfit .FAISONS TOUS UN EFFORT POUR UNE FOIS. REUNISSONS NOUS TOUS ENSEMBLES . TRAITONS LES EAUX REJETEES DANS LE BASSIN LE PLUS CORRECTEMENT POSSIBLE AFIN DE CONSERVER POUR LES GENERATIONS SUIVANTES, MES ENFANTS ET LES VOTRES. UN ENDROIT MAGNIFIQUE. LE BASSIN D ARCACHON!!
 
didiersabarc gujan

 avez vs eu des avancees significatives sur la qualité des rejets a la salie ?
 
nompain st denis de la reunion

 La concertation et l'information sont possibles avec l'ensemble des acteurs du bassin, une nouvelle génération est arrivée à vous de voir si vous voulez l'ecouter
 
théo Arcachon

 Ne vaudrait-il pas mieux que la nouvelle génération écoute l'ancienne ?! Les jeunes adultes d'aujourd'hui se croient plus intelligents que leurs parents. Conçoivent-ils qu'un jour leurs enfants les prendront pour des "vieux cons" ?! Ils ne sont pour le moment que des "jeunes cons" ...
 
Xavier (l'ancien) Arcachon

 Bonjour, qu'elle vue horrible moi qui est passé des journées a l 'eau pas loin du warf ... il ya 10 et 15 ans . Attention au promoteurs immobilier , l histoire de l'huitre les arrange bien !!! ils attendent que les premiers ostreiculteurs en faillite depose le bilan , pour pouvoir construire des Marina a tire la rigo sur les petit port de peche !!! Stop !!! il va faloir surveiller les gars ! ps : si vous en faite disparaitre un , faite ça bien qui remonte pas :-)
 
le Xave arcachon-mimizan

 Comme tu dis "le Xave" va falloir surveiller ça de très près, ça commence à être très inquiétant je trouve...
 
la testerine

 Bonjour, Je suis allé me baigné à la plage de la salie sud de 14h à 17h mercredi 29 août 2009 et il s'est avéré que toutes les personnes qui se sont baignées on été irritées pour ne pas dire brûlés sur les parties sensibles ( testicules, cuisses, visage, ...)
 
benoît le barp

 il faut se renseigner avant d'écrire des aberrations
 
Teano

 bonjour, je suis d'accord avec vous, je suis allée au wharf hier et j'ai vu les dégats des humains c'est horrible pauvre poissons... il faut pas s'étonner si les océans montent ou si ils font des raz-de-marrés je trouve qu'ils ont raisons de se venger!!!!
 
duniaud montlieu la garde

 salut a tous le monde je suis un pécheur depuit presque 15ans et j'ai pécher dans tous les coins du maroc et je commençérai bientot ici a bordeaux alors ce que je peu dire sur ça c'est que c pas du tous bien cette polution parcequ'elle a entrain de faire fuire les poissons de cette endroit mais il faut savoir que le poisson ne mange pas n'importe quoi lui aussi il connait trés bien ce qu'il mange parce que ce que je n'es pas aimer dans une réaction que les pécheur mange la merde ... le posisson il peu rester dans cette endroit mais il peut sortire mangé ailleur et revenir a son endroit,bon de toute façon il faut bien réglé ce problem parce que ce n'est pas bien pour notre santé nous les étres humains avant de voir les poissons merci et desolé pour les fautes d'horthographe
 
anouar lormont

 Mais ça ne serait pas possible de faire une extension de tuyau pour qu'il aille plus loin maintenant ?
 
Thorg Biganos

 T'as passion ? Tu t'y baignerais dans cette eau toi, Jérôme ? Tout en sachant que tu peut te baigner ailleurs ?! Je pense pas. Et si les poissons sont près du wharf c'est bien parce que, à cet endroit, il y a un lieu d'habitation pour les habitants sous marin de l'océan et du bassin d'Arcachon. Sans oublier les rejets ou traces de polluants non biologique avec PH plus ou moins élevé. Après on s'y baignent et on y mangent (poissons, crustacés etc.) Il y a réellement quelque chose à faire ! Et si, bien évidemment, il est toujours questions de gros sous. C'est vraiment intolérable .
 
Mickaël

 Proposition : fermeture du Warf, déviation de la canalisation vers les terrains de la base aérienne de Cazaux ou du Centre d'Essai des Landes pour traitement des effluents des habitants du Bassin et de ses industries par lagunage et décontamination de tous les produits chimiques, solvants, métaux lourds.
 
Jean-Marc Le Teich

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email