LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Immeuble Mer et Sud à Arcachon

mercredi 1 août 2012

Le terrain cadastré AN 75 sur la commune d’Arcachon, a d’abord été vendu à Monsieur René BONNIN, qui l’a revendu à la société MALARDEAU, qui l’a elle-même vendu à la SCI COLISEE PATRIMOINE. Cette société obtient le 09.11.1998 un permis de construire (N° 33 009 98 T10059) pour 97 appartements. Elle vend immédiatement cette parcelle à la SCI FLORILEGE, qui profite alors du permis de construire. Elle y bâtit l’immeuble Mer et Sud, 1 boulevard Chanzy. Une horreur qui pollue le paysage et n’a rien du style « arcachonnais » !

 

La voisine (parcelle voisine AN 73) avait acheté sa maison le 27 décembre 1994. Sur son acte d’achat, et sur le terrain, figure bien le « chemin Saint Honoré » (parcelle AN 74 – voie non classée) bien connu du voisinage depuis le 19ème siècle. Ce chemin appartenait en 1879, et même avant, à la famille AUSCHITZKY, qui ne l’a jamais vendu.

 

Sur le cadastre annexé au permis de construire 33 009 98 T10059 le chemin a disparu ! La parcelle AN 75 est devenue la parcelle AN 823 par « absorption » de la parcelle AN 74.

 

Alors, où est l’erreur ?! Un « défaut » du cadastre ? Comment une telle erreur a-t-elle pu être commise ?

 

Le maire actuel d’Arcachon, qui n’est en rien responsable, a maintenant (courrier du 15 juillet 2012) ce dossier en mains pour essayer de comprendre d’où vient cette modification du cadastre et faire respecter la Loi Républicaine, ce qu’il fera, nous le souhaitons tous.

 

3_Chanzy-Arc - bis.jpg

 

Sur cette photo, trouvée sur Internet et qui ne doit pas être utilisée à des fins commerciales, j’ai montré la partie de l’immeuble construite sur le chemin Saint Honoré, et ce jusqu’au Bassin.

 

Xavier Hessel



Avis de décès. Notre ami cher et correspondant Xavier HESSEL, à l'origine de nombreux articles sur Bassindarcachon.com, dont celui-ci, nous a quitté le 6 Janvier 2013. Nous perdons un amoureux et un défenseur du Bassin d'Arcachon, de sa nature et de son histoire. Merci Xavier, on se revoit plus tard.


A ce jour, la justice ne disposant pas de preuves suffisantes (certaine pièces restent introuvables), la plaignante perd le procès et doit malheureusement quitter les lieux définitivement. Courage Lisette, la tempête passée, le calme reviendra.

 


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 2 + 2 =


 et que voulez-vous qu'il fasse, le député-maire d'Arcachon ? faire démolir l'immeuble ? demander à la société florilège de s'excuser ? seriez-vous en train de découvrir que le bassin est une zone de non-droit ? occupation illégale de nombreuses cabanes ostréicoles transformées en résidence, occupation des ports ostréicoles par des bateaux de plaisance en dehors de toute autorisation ( par location en sous-main..) occupation illégale par un coup de force du banc d'Arguin par les ostréiculteurs , lequel banc d'arguin est ainsi transformé en champ de ferrailles...etc etc et pour finir autorisation d'occupation accordée.je vous parie que comme pour ce dernier exemple, la situation sera entérinée ....
 
ermitanio gujan-mestras

 Ce type d'erreurs est courant à Arcachon et est connu de tous : Des Notaires qui sont à la fois auxiliaires de justice, officiers ministériels et officiers publics, commettent des "erreurs" qu'ils enregistrent aux Hypothèques et qui sont reprises par le Cadastre. Leurs avocats qui sont également auxiliaires de justice, défendent alors les auteurs et les bénéficiaires de tels actes et obtiennent aisément gain de cause devant les Tribunaux qui ne "peuvent" apparemment rien contrôler. Ce système qui semble bien rôdé fonctionne manifestement à merveille et prospère contre de simples particuliers, l'intérêt général et le bien commun.
 
Michel Strasbourg

 Vous avez tous les deux raison. Mais faut-il laisser faire sans rien dire ? Si on ne fait rien, la situation va empirer. Serions-nous devenus des moutons à la merci des loups ?
 
SMAPIL Arcachon

 Vous comptez sur la compétence et l'autorité du maire d' Arcachon , pour vous sortir d' une ++++++++ incapacité à gérer, en toute légalité , une station balnéaire et qui plus est, de renommée mondiale ???? Vous rêvez Mr Michel !! Le député en question, maire de surcroît n'a obtenu ces "grades" que par faveur ou appui ! Un gestionnaire , dévoué à sa ville et non corrompu serait le bienvenu ! On peut toujourd rêver !! ZIZOU
 
BRETON SUZETE bègles et le mauret

 Zizou, le maire d'Arcachon et député de la 8ème circonscription de la Gironde a été élu démocratiquement au suffrage universel. Nul ne peut mettre en doute sa légitimité.
 
SMAPIL Arcachon

 Voilà un bel exemple de transactions immobilières suspectes et bien tordues!! au final on ne sait pas qui sont les propriétaires de ce MONSTRE, ce qui est étonnant c'est le retard des réactions politiques, comment cet immeuble a pu voir le jour sans aucune préoccupation du littoral, qui a donné l'autorisation de la construction? Quelles sont les magouilles encadrées par les puissants!!
 
MICHEL LA TESTE

 L'opinion publique a pris conscience de ce système de dysfonctionnements en chaîne et d'injustices contre des particuliers pour le plus grand profit de certains professionnels de l'immobilier dotés d'un solide réseau de complaisances qui leur garantit l'impunité, une apparence d'irréprochabilité, un sentiment de toute puissance, et une phénoménale capacité de nuisance, d'où leur arrogance. Comme l'écrivait récemment M. NADAL, ancien procureur général près la Cour de Cassation, la justice a été défigurée. A présent que les politiques, les magistrats et les syndicats de la magistrature en ont pris conscience, il faut espérer que la démocratie va se remettre à fonctionner.
 
Maurice Mont de Marsan

 Nous l'espérons tous ! Mais la justice est un état dans l'état, incontrôlable, même par le/la garde des sceaux qui ne peut que nommer les juges et autres magistrats, éventuellement les déplacer. Et lorsqu'un magistrat est déplacé, il crie au scandale politique ! Argument facile ...
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Les notaires commencent à être dans la ligne de mire des autorités de l'état ! Lire http://www.sudouest.fr/2012/08/07/comment-proceder-pour-mieux-controler-les-notaires-788757-2780.php. Certains d'entre eux sont franchement véreux. Heureusement que la grande majorité est parfaitement honnête ! De la moralisation serait la bienvenue dans notre pays.
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Le maire d'Arcachon a répondu à la question à lui posée : C'est le Centre des Impôts d'Arcachon, responsable du cadastre, qui pourrait donner la réponse. Question lui a été posée. Il n'y a plus qu'à attendre sa réponse.
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Il semblerait que le CDI d'Arcachon se base sur la conservation des hypothèques à Bordeaux, qui elle-même se base sur des actes notariés qui eux-mêmes se basent sur des bornages de propriétés. Il suffit donc qu'un géomètre soit de mèche avec des notaires, qui eux-mêmes le sont avec des promoteurs, pour falsifier le cadastre. Bien entendu, je mets tout ça au conditionnel et je ne cite aucun nom. Car un journaliste, même amateur, ne doit donner aucune information dont il n'a pas la preuve écrite et signée.
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Documents en ma possession, le cadastre "officiel" à Bordeaux se base sur des documents de géomètres-experts. Par exemple le document modificatif du parcellaire cadastral (je cite) numéro 1438P reçu le 26 janvier 2001, soit après la construction de l'immeuble Mer et Sud. Il semblerait donc que ce soit les géomètres-experts véreux qui dirigent le cadastre. Mais ça n'explique pas comment le permis de construire a pu être signé ! Bien entendu, ayant sous les yeux le document 1438P, j'ai les noms des géomètres-experts ...
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Les parcelles AN 68, 74, 75, 667, 668, 670, 675 et 681 ont été regroupées au cadastre le 1er août 1994 pour former la parcelle AN 763 (commune d’Arcachon). Or, lors de l’achat de la parcelle AN 73 le 27 décembre 1994, soit 5 mois plus tard, ni le vendeur, ni l’acheteuse, ni, semble-t-il, le notaire par devant qui l’acte a été signé, n’étaient au courant ! L’acte en fait foi. Etrange, non ?!
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Les autorités administratives « traînent les pieds » pour fournir des documents (Cadastre, Hypothèques) en disant qu’ils ne sont pas communicables. C’est faux ! Les documents cadastraux sont communicables (décret numéro 55-471 du 30 avril 1955) ainsi que les documents des hypothèques (article 2449 du Code Civil). Ces références peuvent être trouvées facilement sur des sites gouvernementaux.
 
Xavier HESSEL Arcachon

 Une horreur de plus à Arcachon , une verrue de plus , quel gachis , la cause en est : le fric .
 
Pelloquin Tourves

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email