LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Parc Marin du Bassin d’Arcachon, en avant toute!

lundi 14 septembre 2015

J'étais samedi 20 août 2015 dans la conche sud du banc d'Arguin, j'y ai vu 2 gars monter leur kite surf sur le banc et voltiger toute la journée le long de la réserve (côté passe nord), j’ai vu un plaisancier descendre tranquillement faire pisser son chien, d'autres installer glacières, parasol, filet de volet, chaises et tables de 10! Des trucs qu'on oserait même pas faire a l'océan.

C’est pas joli, joli, le banc d’Arguin est une réserve naturelle, l’homme n’y est que toléré (ce qui n’empêche pas certains plaisanciers à manifester pour conserver leurs “privilèges”, ils n'ont pas honte)

Voilà en tout cas un dossier brûlant pour le Parc Marin.

Pour faire avancer le schmilblick voici quelques propositions, pertinentes ou pas, on verra, ça ne m'empêchera pas d’y croire à ce Parc.


Les jet-skis, la vitesse et le bruit
Un jeune en jet-ski s’éclate quand ça bouge, ils font donc d’incessants aller-retours dans le Bassin pour aller aux passes. Pour éviter ces trajets, pourquoi ne pas créer des zones d’accueil réservées aux jet sur les parkings des plages océanes avec des descentes en geotextile. Ne naviguent alors sur le Bassin, à vitesse limitée, que les jets à moteurs électriques (pour info, en Baie de Somme, les jets ont été tout simplement interdits)  

Les poubelles de mer
C’est une erreur, que les gens repartent avec leurs déchets. Une information ciblée dans les ports et les descentes à bateaux sera plus efficace et plus économique.

La navigation prés des côtes et des parcs
Bon nombre de navires passe trop près des terres et trop vite. Réservons ces zones aux navires à voiles, rames (paddle, canoé ..), électriques et aux professionnels de la mer bien entendu.

Antifoulings
Depuis le temps! Bien sur qu’il faut les interdire, une mesure phare pour le plan d’eau, ils sont totalement inutiles pour tous les bateaux au corps-mort qui trempent à peine 2 mois, n’en parlons même pas des bateaux qui dorment dans le jardin. Pour les autres que les shipchandlers proposent des nettoyages de coques en zone de carénage et tout le monde s’y retrouvera.

Les laisses de mer
En retirant la laisse de mer on détruit toute vie dans l'estran, il faut bien sur stopper le ramassage des laisses de mer.

Les lixiviats du nord bassin
Analyser les résurgences dans les vases du nord bassin pour détecter d’éventuelles pollutions liées aux lixiviats de nos anciennes décharges enterrées sur le bassin versant, grosse inquiétude.

Le warf
On sait la difficulté de nos stations d' épurations à traiter les composants chimiques et la conséquence sur le milieu. On sait qu'à certaines marées les effluves du Warf remontent à l'entrée du bassin, passent sur Arguin.

Rendons l'usage de produits écologiques obligatoire pour les services techniques communaux, réfléchissons à entraîner les entreprises dans ce mouvement et informons de manière régulière particuliers et vacanciers. Dans nos maisons, limitons l'emploi des produits chimiques, le bio est maintenant accessible à toutes les bourses et tout aussi efficace (savons, lessives, détergents, shampoings, engrais ..).

L’Argent
Sanctionner enfin les incessantes infractions constatés sur le plan d’eau et particulièrement au banc d’Arguin, reverser l’argent au Parc et à la Sepanso qui vont en avoir bien besoin.

L'information!
Pourquoi ne pas informer la population sur la valeur de leur environnement ? Je pense que l'on peut compter sur le sens civique et la sensibilité des habitants et des vacanciers, beaucoup ne savent pas à côté de quoi ils habitent : un écosystème unique dans toute l'Europe, utile à tous. Si on les en informe, la majorité agira. 

"La protection de l'environnement doit faire partie intégrante du processus de développement et ne peut être considérer isolément." Déclaration de Rio.

Adichatz, tenez bon la barre.

Patrick Ransinan

Vous pouvez répondre et postez vos idées ..

 

Plus d'info sur http://www.developpement-durable.gouv.fr/


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 7 + 7 =


 Le mois d'août 2015 a été particulièrement détestable au niveau du comportement des plaisanciers bateaux à moteurs. quel manque de savoir vivre et d'éducation! ils sont tout seul au Ban d'Arguin ...! De plus il faut endurer la pollution sonore des scooters des mers qui devient de plus en plus pressante. On se croirait sur l'autoroute! Il faut vraiment établir des règles strictes avec sanctions si nécessaire. Il faut mettre fin aux abus.
 
Michel Paris

 Tout à fait d'accord... En ces jours de grand vent, les oiseaux de mer et les limicoles se réfugient sur les plages du nord bassin... La présence l en cas de grande marée le soir et le matin (et pas seulement le week end) de kite surfs le long de la plage du Bétey les gêne pour se nourrir... Là aussi des corridors réservés, des heures partagées (le soir ou le matin mais pas les deux) seraient les bienvenus. Inutile de vous dire qu'il est périlleux de se baigner à ce moment là
 
holik andernoslesbains

 dans le libre plaisance 2015 les limitations de vitesse sur le bassin son bien spécifie nous n'avons que les respecter et interdire les engins a moteur sur le bassin pas d'accord car combien de poste de travail et de familles vivent ??? c'est important de préserver le magnifique bassin en réfléchissant et pas faire ne importe quoi
 
Gervilla Lanton

 Bravo pour ces idées. Elles rejoignent les miennes.. A Andernos, la plage du Betey est devenue un hot spot pour les kite-surfeurs...En conséquences, les limicoles arrivent, survolent la marée montante et.... repartent, effrayés par les kite-surfs. Comme c'est grâce à nous, association, que la plage est demeurée si grande, je pense que les kite-surfeurs pourraient arriver et partir dans un couloir de manière à laisser la plage aux limicoles... C'était particulièrement flagrant il y a 15 jours. Quant à la laisse de mer, laissons la où elle vient...De toutes façons, au rythme où va la dégradation du bassin, dans cinq ans, il n'y a plus de laisse de mer...
 
holik aner

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email