Cocteau à Piquey

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
lundi 27 août 2007

Jean COCTEAU (1889-1963) a fréquenté nos rives de très longue date.

Pour la première fois il y est venu en 1917 à Piquey avec la famille LHOTE, du 17 août au 15 octobre. « On se promène tout nu dans des paysages du Texas. Je pêche un peu et lis beaucoup ».

Cocteau_Piquey_1917.jpg  Jean Cocteau - Piquey - 1917

(André LHOTE (1885-1962), peintre et théorition du cubisme, originaire de l'Aisne, avait adopté Bordeaux et le Bassin d'Arcachon où il a d'ailleurs passé son dernier été)

Cocteau+Lhote_1917.jpg

(devant la cabane que Lhote appelait sa "chaumière indienne". On reconnait le peintre et sa femme en compagnie de Cocteau qui venait de lancer la mode du bronzage. "Connaissez vous le bain de soleil ? Cest un charlatan sur un carrosse d'or. Il chloroforme, arrache les souvenirs. Vous devenez une brute, vous adoptez la couleur de la terre, de l'écorce, des bêtes ... Hélas le hâle est un indien caché. Il se montre au soleil et peu à peu recule en rampant, comme il était venu. On retrouve vite à Paris la teinte des immeubles, des visages pâles, mais on garde après ces cures un flair et un équilibre qui se perdent dans les villes.")

Jean COCTEAU est revenu à Piquey le 14 août 1918, puis bien d’autres fois tout au long de sa vie.

En particulier avec son « ami » Jean MARAIS, malade, le 8 avril 1939.

Cocteau-Marais_1939.jpg  Cocteau et Marais - 1939

Jean Marais, excellent peintre, nous a laissé, entre autres, cette belle image des bords du Bassin :

Marais.jpg

SL (et plein d'amis)


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 1 + 1 =


 Une tres belle peinture de Jean Marais et la photo aussi, mais trop petite. Un beau souvenir pour Jean Marais, aujourd'huis, le 11 decembre, l'anniversaire de sa naissance. Un grand acteur et un grand peintre.
 
Mariana

 La villa peinte par Jean Marais en 1939 existe toujours, elle n'a pas beaucoup changé - son fronton est toujours orné de son son superbe épi, et il règne autour le même joyeux foullis sauf que son bardage de bois est aujurd'hui blanc et les huisseries bleu lavande. Vous la trouverez dans le village du Four. MHR
 
marie-hélène ricquier Andernos

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email