Les lédons - Le cheval du Bassin d'Arcachon

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
mercredi 27 mai 2009

Jusqu’au milieu du 20ème siècle, un passé encore récent, les dunes littorales de la côte atlantique étaient peuplées de chevaux sauvages. Eh oui ! Des chevaux vivant en totale liberté, non domestiqués et sans propriétaire. C’est difficile à imaginer aujourd’hui, à peine un demi-siècle plus tard !

 

Ils vivaient dans les "lettes" ou "lèdes" (creux entre les dunes où pousse un peu de végétation), d’où leur surnom, les « lédons ». Ils descendaient le plus souvent, surtout en saison sèche, se nourrir dans les marais à l’Est des dunes au bord des étangs et des « courants » qui les relient. Plonger la tête dans l’eau pour brouter ne les dérangeait pas. Des chevaux rustiques !

 

« Ces chevaux ressemblaient à des poneys. Ils mesuraient à l’âge adulte 1m35 à 1m40 au garrot, rarement plus. Ils avaient la tête large au niveau des yeux et plutôt courte, le chanfrein rectiligne, parfois très légèrement concave ou busqué, l’œil à fleur de tête, au regard vif et intelligent, les oreilles courtes et très mobiles. L’encolure, courte, était plutôt épaisse à la base, parfois légèrement incurvée à son bord supérieur, la crinière bien fournie en crins grossiers. Le garrot était bien sorti, les épaules plates, musclées et obliques. Le corps était plutôt long avec des formes sveltes, le poitrail plus étroit, le dos et le rein droits, la croupe simple, arrondie, assez souvent déclive, la côte aussi arrondie. La queue attachée plutôt haut était fournie. Les membres étaient fins, secs, nets et solides, les avant-bras longs, les canons minces ainsi que les boulets, mais le tendon fort, souvent garni de poils détachés des canons. Les jarrets étaient fréquemment un peu trop coudés et la pointe trop rentrée en dedans mais le pied était bon et sûr, à la pointe dure. La peau était fine, la robe de couleur bai. L’alezan était rare de même que le franc noir. Ces poneys, très jolis de crinière et de queue, l’œil vif, l’allure alerte et nerveuse, étaient aussi ardents à la course que doux, dociles et faciles à monter. Dans le sable ils étaient infatigables. Les « lédons » ont aujourd’hui disparu. Dans les années 1930 une troupe de 30 à 35 bêtes adultes avec leurs poulains vagabondait encore dans les dunes de Lacanau et Du Porge. Le dernier groupe de 8 a été observé à Lacanau en 1953. »

 

(d’après La Mémoire Canaulaise – juillet 1996)

 

Lédon.jpg

 

Ils ont été beaucoup utilisés attelés à des « voitures à sable », ces « bros » landais à 2 grandes roues transformés en véhicules de promenade.

 

Carriole 1907 - bis-small.jpg

 

Car ils étaient très facilement domestiqués et très sociables.

 

Ils seraient les descendants des tarpans des steppes de l’Europe centrale (qui vivaient aussi en Aquitaine), croisés avec des petits chevaux arabes arrivés dans la région avec les Maures, que Charles Martel arrêta à Poitiers en l’an 732 mais dont certains restèrent dans le sud-ouest, par exemple Au Barp (de barbarians = barbares).

 

« Excellent trotteur, le Landais a souvent été sacré champion dans les courses de trot réservées aux poneys (Jongleur). Depuis quelques années il a su démontrer d'autres aptitudes et a notamment d'excellentes dispositions en compétitions de complet, de CSO, de dressage, d'attelage ou d'endurance. Chaque année lors des championnats de France, les Landais se montrent particulièrement brillants. Cette race a très certainement le meilleur taux de réussite en France. Un poney Landais, « Vent des Landes », a représenté la France aux Championnats d'Europe. Le Landais est un poney d'école très apprécié. Il est devenu le meilleur complice des enfants et des adultes. »

 

(www.ponycenter.com)

 

Les lédons ont aujourd'hui disparu de nos dunes, mais ils sont toujours élevés dans des haras pour leurs qualités exceptionnelles.

 

Xavier Hessel

 

Voir aussi http://attelage.org/f_article_read.php?aid=6007 et merci à Guy P.


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 4 + 4 =


 merci pour les photos quels beaux chevaux ! j'ai ainsi des confirmations sur l'existence de ces chevaux, petite j'en avais entendu parler et puis plus rien... Savoir qu'il en existe encore dans les haras fait plaisir mais on aimerait imaginer que quelques uns hantent encore nos dunes amicalement
 
holik andernos

 Je ne garantis pas qu'il n'y ait pas 2 races de poneys landais, ceux des dunes (lédons) et ceux de "l'intérieur". Je continue à fouiller. Pourriez-vous nous donner votre témoignage ? Merci.
 
Xavier Hessel Arcachon

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
BOTTIN RÉGIONAL
HÔTELS, commerces, entreprises Bassin d'Arcachon et Val de l'Eyre.
LES BONS PLANS DU BASSIN
Bouquet rond de...Fête des Mères 35 € 28 € 20% de réduction : Commandez votre bouquet rond de pivoines pour la fête des mères par téléphone...
Masque et tuba révolutionna... 29,9 € : Venez découvrir le masque Easybreath SUBEA, le premier masque facial au monde...
Offre spéciale ... Tropéziennes ! 10% de réduction : Venez découvrir les toutes nouvelles chaussures de M.Belarbi, un must à l’esp...
Téléassistance,...e, bricolage .. : Téléassistance, accompagnement en voiture, jardinage, bricolage ..
Voir toutes les offres
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email