Le chantier Bonnin

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
mercredi 30 juin 2010

Jean-Louis Bonnin est décédé


Samedi 26 juin à 19h, Jean-Louis Bonnin est décédé à Arcachon des suites d'une longue maladie. Il avait 68 ans et était entouré de son épouse, ses enfants et sa famille. De 1957 à 2008, ce charpentier de marine a travaillé puis dirigé le Chantier Bonnin, poursuivant l'oeuvre de ses aïeuls. Figure du Bassin d'Arcachon, Jean-Louis Bonnin a pris sa retraite à 66 ans après 51 ans passés dans le chantier. Deux de ses trois enfants, Alexis et Sophie maintiennent la flamme. Ils forment la sixième génération de Bonnin présents à Lormont puis à Arcachon. Nul doute que les manifestations nautiques de l'été, Fêtes de la Mer, 18 Heures d'Arcachon, lui rendront un vibrant hommage. Jean-Louis Bonnin était un amoureux du Bassin, naviguant régulièrement jusqu'au coeur du plan d'eau pour rejoindre sa cabane dans le quartier de l'Afrique. « L'île aux Oiseaux était sa passion, racontent ses enfants. Quand il prenait son bateau le samedi, c'était pour aller là-bas. Il aurait voulu y vivre et vieillir dans cette cabane. Après la tempête Xinthia, il y est allé, pour la dernière fois, afin de nettoyer sa cabane. »

« Respirer l'odeur de l'acajou jusqu'à sa fin »

chantier_bonnin_2.jpg

Dès son adolescence, Jean-Louis Bonnin marche dans les pas de ses parents et grands-parents. « En 1957, je rentre au chantier, j'ai 15 ans, mais je suis né dans l'atelier et aucun des outils ne m'est étranger », raconte-il sur le site internet des Chantiers, avant de lister les dizaines de construction de bateaux traditionnels : « Avec le père, ce sont 74 Dragons entre 1950 et 1968, des Monotypes, des Pacifics, des remorqueurs pour l'Afrique et Madagascar, des Pinasses pour la marine, des Cruisers, des 5.50 m J.I., des Cornus, des Dervin, des Amiet, des D. Presle, des vedettes de 5 à 24 mètres construites sur plans Maréchal, des Pinasses, des Vauriens... » Jean-Louis Bonnin prend les rennes de l'entreprise 19 ans plus tard. « Mon père me passe la gérance en 1976 et j'emménage sur le site avec ma petite famille. René, mon père, viendra respirer l'odeur de l'acajou jusqu'à sa fin. L'activité du chantier se concentre alors sur la rénovation de bateaux anciens : Riva, Pinasse, Pacific, Loup, 8MJI "Cutty Tou", "Vision of Sebago", pinasses et vedettes ... ». Plusieurs de ces bateaux sont classés. À la fin du siècle dernier, la saga familiale se poursuit : « En 1998, mon fils Alexis embauche. Sa soeur, Sophie est déjà à l'atelier depuis 1988 et s'occupe du secrétariat, de la comptabilité et de la réception. En 1999, mon père décède. Durant ces dernières années, de superbes restaurations sont également réalisées. »


De Lormont à Arcachon

chantier_bonnin_arcachon.jpg
Louis BONNIN, 3ième debout à partir de la gauche

Les Bonnin sont présents à Lormont depuis le XVIIe siècle comme tonneliers, menuisiers et charpentiers. Les premiers charpentiers de marine apparaissent à la fin du XVIIIe siècle et travaillent sur les grands chantiers, quai Chaigneau. Ce n'est qu'en 1928 qu'un chantier est créé à Arcachon. L'atelier n'est pas encore couvert qu'un Cruiser, de 18 mètres et 22 tonnes, est déjà en construction, sur le sable, pour le ministre de la marine Achille Fould. L'entreprise reste aujourd'hui le plus vieux chantier français dans les mains de la même famille de constructeurs pionniers, architectes et régatiers.

http://www.chantier-bonnin.com/

PS : J’ajoute que le chantier Bonnin à Lormont a construit, entre autres, le premier « Pourquoi pas » du Commandant Charcot et le « Legh » du circumnavigateur Vito Dumas (voir d’autres articles).

Xavier Hessel

Sources : La Dêpèche du Bassin - Article rédigé par : Jean-Baptiste Lenne


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 6 + 6 =


 J'ai connu jean louis Bonnin il y a quelques années et j'ai gardé le meilleur souvenir de lui. Je ne connaissais pas sa maladie quand j'ai rencontré le joli maquerautier qu'il a construit lors d'un récent rassemblement. J'ai appris son décès avec tristesse lorsque j'ai téléphoné pour prendre des renseignements sur ce bateau. J'espère que la septième génération fera aussi bien. eric sievers
 
eric sievers Bordeaux

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
BOTTIN RÉGIONAL
HÔTELS, commerces, entreprises Bassin d'Arcachon et Val de l'Eyre.
LES BONS PLANS DU BASSIN
Grande braderie d'été 60% de réduction : Vente de mobiliers sous chapiteau de 20 à 60 % de réduction sur de très nombr...
PROMO SITES INTERNET 50% de réduction : 50 % de réduction sur les frais de fonctionnement de votre site internet pend...
Aide à la créat...se d'entreprise : Pronetworld, membre du réseau DG Consults propose un service de recherche de ...
Masque et tuba révolutionna... 29,9 € : Venez découvrir le masque Easybreath SUBEA, le premier masque facial au monde...
Téléassistance,...e, bricolage .. : Téléassistance, accompagnement en voiture, jardinage, bricolage ..
Voir toutes les offres
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email