L’évolution du Bassin d'Arcachon transmise par l'art des peintres

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
dimanche 18 août 2013
Dans son nouvel ouvrage, Jacques Sargos conte l’étonnant destin du Bassin où les artistes ont accompagné la transformation du paysage, et aidé à inventer le bonheur.

peintre-bassin-arcachon-5.jpg
le Bassin vu de La Teste, une aquarelle de Stanislas Gorin (1852)

La peinture a joué un grand rôle dans la naissance du bassin d’Arcachon tel que nous le connaissons. Il suffit pour s’en convaincre de se plonger dans l’ouvrage richement illustré que publie Jacques Sargos. L’écrivain, éditeur et expert en art, à qui l’on doit « Bordeaux vu par les peintres » (2006) et « Bordeaux, chef-d’œuvre classique » (2009), revient sur un autre sujet de prédilection : la naissance des Landes comme pays et comme paysage. La recherche, initiée par sa monumentale « Histoire de la forêt landaise » (1997), s’est poursuivie avec « L’Esprit des Landes » (2010) et, logiquement, par un coup de projecteur pictural sur ce pays de Buch où Sargos voit le vrai cœur du pays landais.

peintre-bassin-arcachon-3.jpg
1893, un crabe signé Lautrec

peinture-bassin-arcachon-7.jpg
« La Pêche aux flambeaux », de Jean-Paul Alaux, autour de 1900.

« Cette identité landaise fut gommée par l’essor balnéaire et touristique mais on la retrouve à travers l’histoire de l’art », souligne l’auteur, qui voit dans l’œuvre d’artistes comme Gustave de Galard ou Joseph Felon, aussi ethnographes que peintres ou lithographes, d’irremplaçables témoignages de l’évolution d’un pays dont la nature et la perception qu’en ont les hommes a totalement changé.

peintre-bassin-arcachon-2.jpg
« Le Pyla » d’Albert Marquet (huile de 1935, Musée des Beaux-Arts de Bordeaux)

Le Bassin, un paysage né avec l’art

Dans ce nouvel ouvrage, l’éditeur et expert en art Jacques Sargos poursuit son exploration de la naissance des paysages landais initié avec « L’Esprit des Landes » (2010).

Rappelant que le pays de Buch est historiquement le cœur du grand triangle sablonneux des Landes, il raconte comment le paysage du Bassin s’est transformé, et comment la peinture a accompagné le changement de perception d’un lieu autrefois jugé sauvage et hostile.

« Le Bassin d’Arcachon, paradis des peintres (1820-1950) », éd. L’Horizon Chimérique, 136 p., 29 euros.

Des artistes s’installent

« Jusqu’au début du XIXe siècle, le Bassin est une exotique mer intérieure cernée de landes stériles et inhospitalières, bordée par les dunes mal fixées d’un dangereux Océan, peuplée de pêcheurs exposés aux dangers de la mer, de pasteurs sur échasses et de rudes résiniers », détaille Sargos. Cette sinistre réputation va pourtant laisser place à la naissance d’un paradis de beauté, d’hygiène, de bonheurs simples.

De l’arrivée du chemin de fer en 1841, qui permet aux premiers touristes, mais aussi aux peintres, de venir facilement sur le Bassin, parfois pour s’y installer à demeure à l’image de Jules Caron, date le début d’un changement foudroyant. Et tandis que la fixation des dunes et la plantation des pins modifient le paysage, que la station balnéaire et climatique s’édifie, que les belles villas prospèrent, les artistes font la révolution du paysage.

peintre-bassin-arcachon-1.jpg
« Élégante en barque sur le Bassin » d’Hermann Delpech (huile de 1906)

peintre-bassin-arcachon-6.jpg
« Le Château Deganne » de J. Caron (1855)

Inspirés par l’école de Barbizon, les peintres de la région, formés par des maîtres que fascinent la nature, les arbres, les lieux déserts, vont faire du bassin d’Arcachon et de ses métamorphoses la matière d’une grande aventure picturale. De l’ethnographie d’un pays encore sauvage à la naissance du paysage, puis aux bonheurs de la villégiature et enfin aux recherches artistiques modernes, Sargos propose un riche parcours. Il n’est pas exhaustif tant la matière est riche, mais il est aussi un hommage à tous ceux qui ont vu dans Arcachon un de ces lieux de rencontre de la nature et des arts.

peintre-bassin-arcachon-4.jpg
« Sur la dune » de Tobeen (huile de 1914)

Source : journal Sud Ouest - Auteur Christophe Lucet

Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 7 + 7 =


 Article très intéressant, qui nous rappelle bien à propos qu'il y a eu d'autres personnes que des "people" et des bobos saisonniers à vélo sur le Bassin !!
 
kriss lège-cap ferret

  Bonjour, Je suis en possession d'un tableau d'arcachon de j caron, intitule débarcadère vue générale Arcachon 1851 si ça vous intéresse, ainsi que plusieurs représentations de même époque de la forêt landaise, un four a bois Je peux vous en faire parvenir les photos Cordialement Mcd
 
DENTRAYGUES Toulouse

 Oui, avec plaisir M Dentraygues, contactez-nous sur contact@bassindarcachon.com
 
Ransinan lanton

 nous possédons un tableau représentant le bassin d'arcachon avc une signature peu lisible. H Poidras ? C'est un tableau a l'huile assez impressionniste dans la touche la toile est ancienne et le vernis de surface a bien jauni. Connaîtriez vous ce peintre? Et souhaiteriez vous une photo? Bien à vous. A G HANIN
 
Hanin Anne Gabrielle paris

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email