Cabane Tchanquée 53

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
vendredi 26 octobre 2007

J ulien (dit Hubert) LONGAU est né en Arcachon le 1er janvier 1889 à 2 heures du matin. Conseiller municipal d'Arcachon de 1925 à 1929, Maire-adjoint aux sports, aux travaux, à l'hygiène et à l'état-civil de 1930 à 1935, Président de l'Union Cycliste Arcachonnaise de 1922 à 1963, membre du Comité de Direction de la Fédération Française de Cyclisme de 1945 à 1973 et des "Enfants d'Arcachon" (société de gymnastique) pendant 27 ans, propriétaire du journal "l'Avenir d'Arcachon" de 1930 à 1946, etc., il a été une personnalité locale de premier plan.

Entrepreneur du Batiment et des Travaux Publics, il a participé à la construction de la ville d'Arcachon, en particulier celle du stade vélodrome (inauguré le 15 août 1934 et qui a vu passer le Tour de France le 11 juillet 1938) et du boulevard-promenade Marcel Gounouilhou en front de mer (1933 à 1936).

Ca, c'est pour les Arcachonnais !

Mais il nous a laissé un autre héritage, et pas des moindres ! La « cabane tchanquée 53 », image emblêmatique du Bassin d'Arcachon connue aujourd'hui du monde entier et visible sur tous les sites Internet et dans toutes les langues.  

La première « cabane sur pilotis » avait été bâtie par messieurs PIBERT et MOZAS en 1881 pour surveiller les parcs à huîtres (voir l'article « cabane tchanquée (1) »). Cette année là une terrible tempête a paraît-il submergé l'Ile aux Oiseaux. La cabane a été fortement endommagée par le mauvais temps en 1937 et remise en état par Messieurs LONGAU et LANDRY. Elle a été définitivement détruite par une tempête en 1943.

Monsieur LANDRY, charpentier rue Saint Elme (à l'actuel emplacement d'un garage), aidé d'Hubert LONGAU, en a construit une nouvelle tout à côté en 1946. Elle appartient toujours à sa famille, aujourd'hui propriétaire d'une importante entreprise de fruits de mer à La Teste de Buch. C'est la cabane aux volets rouge.

Hubert LONGAU, qui était concessionnaire de parcs à huîtres à proximité (le dernier a été abandonné par ses héritiers récemment) et à Marenne-Oléron, a construit la sienne à proximité immédiate avec son fils Jean Gilbert. Les travaux commencèrent en 1948. Elle sera habitable en 1952.

Famille.jpg

Vers 1960 elle sera agrandie d'une véranda et d'une chambre côté Nord.

Agrandissement.jpg

Puis repeinte.

Couleurs.jpg

C'est sous cet aspect qu'elle est devenue l'un des emblêmes du Bassin d'Arcachon.

Elle n'a plus été entretenue à partir des années 1970.

1990.jpg

(façade Nord)

Sur le point de s'écrouler, elle a été reprise par la Ville de La Teste de Buch pour la démolir et la reconstruire à l'identique.

Le photographe arcachonnais Stéphane Scotto vous en offre cette dernière image :

tchanquees_2007_aerien_Scotto.jpg

Hubert LONGAU est mort en Arcachon dans les locaux de son entreprise rue Gustave Hameau le 28 décembre 1973, à l'aube de ses 85 ans. Son fils Jean Gilbert était dramatiquement décédé le 9 mars 1956 en chutant d'une charpente verglacée lors d'une tempête de neige en ce sombre printemps lors de la construction de réservoirs d'eau en Ville d'Hiver, premier château d'eau d'Arcachon (aujourd'hui la Maison des Jeunes). Je remercie sa fille Marie Claude et son gendre Claude Mulcey pour toutes les informations qu'ils m'ont aimablement fournies pour que survive la mémoire des "bâtisseurs".

Le lundi 22 octobre 2007 marque "le début de sa fin".

2007-10-22_MHR.jpg

En quelques jours elle disparaît.

2007-10-24_MHR.jpg

2007-10-25_CM - 2.jpg

2007-10-26_MHR.jpg

FIN !

SL, Claude M. et Marie Hélène R.

 

Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 5 + 5 =


 La démolition de la cabane 53 a démarré lundi 22 octobre 2007.
 
mhr

 Merci à vous deux de cette rétrospective qui maintient bien la réputation de HTBA et de son nom: Histoire et Tradition du Bassin d'Arcachon. Excellent cadeau à tous ceux du Bassin et aux autres qui lui ont ouvert leur coeur.
 
Bernadette Wendricks

 Trés beau témoignage, trés beau souvenir
 
PASCAL

 tres beau reportage,et grand moment pour l'histoire de l'ile aux oiseaux.Voir disparaitre un tel monument ne laisse pas indifférent,car n'est ce pas un petit bout de paradis? qui reviendra j'espere tres vite!
 
rudy

 Merci d'avoir suivit cette démolition pour nous , jean. En attendant la reconstruction.
 
pratviel

 l'histoire de la cabane 53 est un veritable roman de science fiction.Petit fils de longau j'y ai passé plus de quarante ans.Peu de choses sont exactes.La cabane construite par mon gd pére et financée par mon père été baptisée et habitée depuis juillet 48.Mon gd Père n'a jamais été parqueur .la cabane était un lieu de vacances.La vraie histoire de cette cabane est déjà passée sur tf1 FR2 et TV7 Bordeaux et paraitra prochainement dans un hebdomadaire avec des photos de ces quarante années extraordinaires en histoire.
 
Perriere Jean-claude

 Beau mémoire pour celle qui restera pour moi la plus belle cabane du bassin. Passionné jusqu'à en faire une maquette, je suis à la recherche de toutes les informations exactes concernant son histoire dans le but de mon enrichissement personnel. Cet attachement est aussi mystérieux que sa présence avec sa voisine en plein milieu du bassin. Petit clin d'oeil à Mr Claude Mulcey, suite à notre rencontre aux pieds de la cabane !
 
Nicolas D.

 Vous voyez, j'ai 16ans, et tous les étés je me retrouve au pieds des cabanes. C'est la où y'a ma famille et mes plus mémorables souvenir. Et je n'ose pas y retournée tans que les travaux ne sont pas fini car ça me fais déjà mal au coeur de savoir qu'elle n'est plus là, donc le voir de mes yeux serai dur. C'est qu'une cabane certain dirons, mais ce n'est pas n'importe qu'elle cabane, c'est une des gardienne de l'Ile aux Oiseaux...
 
lydie

 Que de bons souvenirs bien arrosés entre amis, en bas de ces cabanes...
 
Henri et Marie F

 avant de publier l'histoire de la cabane,il serait sérieux de bien vérifier la véracité de vos écrits. une fois de plus,il vaudrait mieux s'adresser"au bon Dieu plutôt qu'à ses saints" suzettte Perrière Longau,sa fille,michel et jean-claude Perrière ses petits fils.
 
perrière la teste de buch

 le grand-père Julien dit "Hubert" Longau avait bien à titre individuel (et non en tant qu'ostréïculteur) un parc que j'ai rendu aux affaires maritimes en 2004 après l'avoir nettoyé et rendu identique au milieu naturel, comme l'exige l'Etat (nous payions la taxe d' A.O.T. chaque année! depuis le décès de la Tante ) - nous avions obtenu auprès du Préfet que cette cabane ne soit attribuée à une autre personne , mais uniquement à la ville; ce qui fut accordé, mais sans aucun dédommagement aux différents héritiers de sang ! j'étais présent lors de la remise à la ville de l'A.O.T. lors de la commission de gestion de l'Ile aux Oiseaux, où je suis toujours membre (en tant que représentant - fondateur de l'association l'UNAN33 - union des navigateurs de Gironde) au par avant j'avais alerté le Maire de La Teste du risque du au manques d'entretien ou mauvaises réparations il avait été mis sur le balcon, d'origine en planches, du ciment qui était trop lourd) et une déclaration de mise en périls avait été établi - d'autre part nous avions esté en justice contre ceux qui voulaient se l'attribuer (avec l'aide d'un notaire) et la justice nous a donné raison ... malgré leurs écrits dans les médias ..nos actions furent aussi sur notre instance mis sur les journaux locaux
 
Mulcey-Longau Arcachon

 en effet après le décès du filsde Hubert Longau : Jean en février 1956 (lire le journal sud-ouest d'Arcachon de l'époque), c'est le mari de la fille ainée, épouse Perrière, qui assura seul les frais d'entretien ...
 
Mulcey-Longau Arcachon

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email