Les 4 gares d’Arcachon

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Histoires locales
Toutes les histoires locales
vendredi 15 décembre 2006

La ligne de chemin de fer de Bordeaux à La-Teste-de-Buch est l'une des plus anciennes au monde, inaugurée en 1841. Elle est rachetée en 1852 par la Compagnie du Midi dont les actionnaires principaux sont les banquiers Emile et Isaac PEREIRE. La concession ne leur sera en réalité officiellement accordée qu'en avril 1857.

Le responsable de l'exploitation en était depuis 1845 Adalbert DEGANNE qui, par son mariage avec Nelly ROBERT en 1844, avait reçu en dot des hectares de pinède sur la future commune d'Arcachon, du côté de la jetée d'Eyrac en particulier. Il s'y fait construire en 1853 un château en bord de Bassin (l'actuel Casino) et envisage de lotir ses terrains. Une opération financière juteuse en perspective !

Les banquiers PEREIRE en envisagent rapidement une autre : Prolonger la ligne de chemin de fer de La-Teste-de-Buch jusqu'en Arcachon et acquérir quelques hectares de pins sur les hauteurs de la future ville pour les mettre en lotissement.

En décembre 1855 les frères Péreire signent un accord avec Adalbert DEGANNE. L'emplacement de la future gare est bien étudiée : Entre les terrains des frères PEREIRE (l'actuelle Ville d'Hiver) et ceux de DEGANNE autour de son château, de quoi amener facilement les futurs propriétaires à deux pas de leur résidence secondaire et donc valoriser les terrains à vendre ...

Les travaux de construction des voies sont rapidement réalisés, d'avril à juillet 1857 (inauguration le 26).

Pas le temps de construire une gare en si peu de temps ! Alors la Compagnie du Midi démonte celle d'Agen et la reconstruit en Arcachon. Une gare provisoire qui sera remplacée en 1864 par celle que nous connaissons actuellement, oeuvre de l'architecte favori des frères PEREIRE, Paul REGNAULT.

B.J.C..jpg

Nous en sommes donc à 2 gares. Et les 2 autres, où sont-elles ? Elles n'ont jamais existé ... Elles n'ont été qu'en projet. En effet, Arcachon (qui n'a été érigée en commune qu'au printemps 1857 – tout ça a été bien orchestré !) avait alors 2 « centres » : L'Aiguillon, avec son activité de pêche, et la Chapelle des Marins (datant de 1722) agrandie plus tard en basilique Notre Dame. La ligne devait donc avoir 2 gares : L'une à l'Aiguillon (à l'emplacement de l'actuel quartier de la Règue Verte) et l'autre au pied de ND (au niveau du cul-de-sac du cours Tartas). Les intérêts économiques des frères PEREIRE et d'Adalbert DEGANNE ont prévalu et ces 2 gares n'ont jamais vu le jour.

SL


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 5 + 5 =


 La gare d'Arcachon, oeuvre de l'architecte Paul REGNAULD, fut inaugurée en 1863, puis agrandie par deux fois en 1878 et en 1912.
 
Mr GOLON Joël

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouvelles histoires locales
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email